:

 

..."C'est alors qu'arrivera la fin de ce monde".
..."C'est alors qu'arrivera la Fin " ( (évangile de Matthieu 24.14 )

Mazamet 2010

 


Civisme et politique 

vus du point de vue biblique

 à la lumière de Jésus 

et de son évangile




11 accélération de l'histoire

13 Voici l'homme

15-devoir de désobeissance

16 Jesus notre seul avenir

17-BABEL orgueil des hommes

18-92ans evolution

19 Dieu-la religion-l'Eglise

20-vive l'Apocalypse-accueil.

21-accueil-l'imminence de la fin

22-conduite-a-adopter

23accueil-harmaguedon.

24000-accueil-jerusalem.


14 c'est alors qu'arrivera la fin
Le Royaume de Dieu est proche!"

14002-le-bel-avenir.

14003-l'avenir-de-jesus.

14004-le-fils-de-l'homme.

-Quand? "

Il faut d'abord que.....

14011-evangelisation.

14012-la-fin-peut-advenir.

14013-concomitences

-Comment? "

En un clin d'oeil..."

14016-simultanément

" C'est alors qu'arrivera la Fin."

 

L'Évangile de Dieu

" Le Royaume de Dieu est proche! "


3 - LE FILS DE L'HOMME

Le vocabulaire courant des chrétiens utilise peu cette expression pour désigner Jésus; on lui préfère les mots "Christ" , " Seigneur", ou " Fils de Dieu".

Pourtant, dans les évangiles, Jésus se désigne habituellement lui-même par le titre de " Fils de l'Homme".

Pour comprendre la portée de cette désignation et son importance dans la prophétie biblique sur la Fin, il faut donc se référer à ses emplois dans l'Ancien Testament ( la Bible juive ) et dans les écrits du judaïsme contemporain de jésus.

Que le lecteur soit patient et désireux de s'instruire!

* Le sens banal.

Au sens le plus ordinaire et le plus banal, l'expression " fils de l'homme" veut tout simplement dire " être humain", " homme". En voici un seul exemple, au début du Psaume 8:

" Seigneur... quand je regarde ton ciel, oeuvre de tes doigts, la lune et les étoiles que tu as mises en place, qu'est-ce que l'homme pour que tu te souviennes de lui.......

Qu'est-ce que le fils de l'homme pour que tu t'occupes de lui?"

(Psaume 8. 4 et 5 )
Il est clair qu'ici les mots " fils de l'homme" et " homme" ont le même sens, le sens banal " d'être humain".

Cependant, contrairement au français, l'hébreu aime donner aux mots " fils de " non pas le sens de la parenté et de la filiation au sens strict mais celui de l'appartenance à un groupe: " fils d'Israël", " fils de Babylone"... ou le sens d'une qualité ou d'un défaut:" fils de la lumière", " fils de la paix", " fils du diable", et c.

Chez le prophète Ezéchiel, Dieu interpelle le prophète en lui disant: " fils d'homme", c'est à dire " humain", soulignant ainsi la faiblesse humaine face à la gloire éclatante du Seigneur.

Or le lecteur des évangiles se trouve confronté à un problème, une énigme:

* L'emploi énigmatique, par Jésus,

de cette même expression" le fils de l'homme". Jésus, pour parler de lui, emploie souvent cette désignation mais il l'emploie dans un sens qui n'est pas banal, un sens plus profond et plus riche qu'il n'y paraît. Comparons, par exemple, les Béatitudes selon Luc et les Béatitudes selon Matthieu:

1 Luc 6. 12:" Heureux êtes-vous lorsque les gens vous haïssent, lorsqu'ils vous excluent, vous insultent et rejettent votre nom comme infâme, à cause du Fils de l'Homme..."

2 Matthieu 5. 11 " Heureux êtes-vous lorsqu'on vous insulte, qu'on vous persécute et qu'on répand sur vous toutes sortes de méchancetés, à cause de moi...."

la comparaison montre bien qu'en parlant de ce " Fils de l'Homme" c'est de lui-même qu'il parle. Une façon indirecte, voilée, imprécise qui suppose un contenu paradoxal, que n'a pas le sens ordinaire de l'expression. Quelques citations vont nous faire avancer vers la solution du problème:

- " le Fils de l'homme est maître du sabbat"

- " Le Fils de l'homme est venu non pour être servi mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude."

-".... Alors on verra le Fils de l'homme venant sur les nuées avec beaucoup de puissance, avec gloire... " et c....et c....

 Mais nous remarquons en Matthieu 24. 15 un indice qui nous met sur la bonne piste:

- " Quand vous verrez ... annoncée par le prophète Daniel...." C'est le livre de Daniel qu'il nous faut donc interroger maintenant.

* Le " Fils de l'homme" selon le livre de Daniel.

Ce livre biblique nous transporte en pleine politique mondiale: il y est question des empires à prétention universelle qui se succèdent et qui seront finalement obligés de céder la place à l'Israël de Dieu, le " royaume" perpétuel.

Exactement comme les Évangiles, la prophétie de Daniel est un message d'ordre " politique", et pas seulement " religieux". Elle est une bonne nouvelle qui concerne le dénouement de l'Histoire. Heureux dénouement et merveilleuse fin de ce siècle présent où les Pouvoirs dominateurs seront détruits pour toujours!

La difficulté que le lecteur moderne rencontre en lisant ce livre est le langage symbolique propre aux récits " apocalyptiques". Ceux-ci, comme l'Apocalypse de Jean le fait de son coté, ont besoin d'être décodés, décryptés, éclairés par le contexte, l'époque et les actualisations successives que la prophétie doit connaître.

A cet effet, limitons-nous au chapitre 7 de ce livre de Daniel: c'est là qu'apparaît l'expression de " Fils de l'homme".

"Je regardais, dans mes visions durant la nuit. Et voici que les quatre vents du ciel i faisaient rejaillir la Grande Mer. ( La "Grande Mer": le chaos abyssal du mal d'où émergent successivement tous les Pouvoirs politiques ) Et quatre bêtes monstrueuses s'élevaient de la Mer, différentes les unes des autres.

La première était comme un lion et elle avait des ailes d'aigle. ....la seconde, semblable à un ours: elle fut dressée sur un côté, ayant trois côtes dans la gueule entre les dents;....... une autre, comme un léopard ayant quatre ailes d'oiseau sur le dos; la Bête avait quatre têtes......une quatrième Bête, redoutable, terrifiante, extrêmement vigoureuse; elle avait de monstrueuses dents de fer;...... elle avait dix cornes.....( les 4 Bêtes bestiales: 1 = l'empire neo-babylonien. 2 = l'empire Mède. 3 = l'empire Perse. 4 = l'empire Grec....)

Des trônes furent installés, un Vieillard s'assit et le tribunal siégea ....( Le Vieillard: le Dieu d'Israël prononçant son jugement. )

... Or voici qu'avec les nuées du ciel venait comme un Fils d'homme: il lui fut donné souveraineté, gloire et royauté: les gens de tous les peuples, nations et langues le servaient... sa royauté ne sera jamais détruite.... ( versets 13-14 )

.... Quant à la royauté, la souveraineté et la grandeur de tous les royaumes qu'il y a sous tous les cieux, elles ont été données au peuple des Saints du Très Haut ( le peuple d'Israël fidèle ) : sa royauté est une royauté éternelle...."( v. 27 ) Traduction T.O.B.

Si l'on s'en tient au texte de la vision de Daniel, on ne peut pas dire: " C'est Jésus qui est ce Fils de l'Homme". En effet le texte lui-même dit autre chose: le verset 27 dit clairement que ce Fils de l'Homme est le peuple d'Israël, ou plus exactement représente et personnifie Israël. C'est intentionnellement, bien sûr, que la vision fait voir Israël sous les traits d'un être humain, afin de contraster avec les Empires qui sont figurés, eux, par des Monstres terrifiants, carnassiers et bestiaux.

Or, aussi redoutables que soient ces Puissances hégémoniques et persécutrices, elles seront vaincues puis détruites par cette " petite pierre" qui pulvérisera la gigantesque et prestigieuse statue du Roi Nabuchodonosor vue en rêve ( Daniel chapitre 2.)

Alors? Quelle est l'idée qui poussait Jésus de Nazareth, des siècles plus tard, à se désigner comme " Fils de l'Homme"?

* Le Fils de l'Homme selon Jésus et le Nouveau Testament

D'après l'évangile de Matthieu voici le témoignage que Jésus se rendait à lui-même devant les grands prêtres et tout le grand conseil juif:

" Je vous le déclare: désormais vous verrez le Fils de l'Homme siégeant à la droite du tout Puissant et venant sur les nuées du ciel ".
( Matthieu 26. 64 )

Ainsi, à quelques heures de sa mort, Jésus emploie et s'applique à lui-même le titre de Fils de l'homme au sens que lui avait donné la vision prophétique de Daniel.

Non seulement, devant le Sanhédrin, il a reconnu qu'il était le Messie, le Fils de Dieu (Matthieu 26. 63-64), mais il se déclare ce Fils de l'homme investi de la royauté universelle qui accomplit la politique du Seigneur d'Israël, " venant d'en haut sur les nuées du ciel". C'est alors que le Grand Prêtre s'écrie: " Il mérite la mort !" (v 66 ).

Souvenons-nous de ce que, précédemment, Jésus avait dit à ses disciples: " Le fils de l'homme n'est pas venu pour être servi mais pour servir et donner sa vie....". Maintenant au moment même où sa croix est dressée au Golgotha, on peut comprendre le grand Secret de Jésus et de Dieu: Jésus de Nazareth est à la fois le Souverain Politique mondial et l'Agneau mis à mort. Mieux: c'est par sa mort qu'il est devenu le Seigneur du monde.

* L'avenir politique de Jésus

" Venant sur  les nuées du ciel" annonce la prophétie du Fils de l'Homme.

Il nous faut donc maintenant interroger l'Évangile au sujet de cette "venue". Tous les chrétiens répètent, dans leurs assemblées: " il est monté au ciel... il viendra de là pour régner sur les vivants et sur les morts". Mais le croient-ils réellement? Et se rendent-ils compte de la portée politique, terriblement subversive pour les Pouvoirs établis, de cette incroyable Nouvelle?

Jésus vient. Bel avenir promis !

Jésus de Nazareth, crucifié sous Ponce Pilate, ressuscité du milieu des morts, vient rapidement vers notre terre pour y régner, indéfiniment.
tel est l'avenir politique du monde. Le seul avenir !

suite : 14010-quand.html   

 

Georges SIGUIER  1920--2016
 (Pasteur, Église réformée de France)  


 

 AUTRES SITES

biblethora
civisme.politique
Coran Islams
La fin du monde
Religions