:


 

BABEL

3° LE MONDE NOUVEAU ET l'incroyable

Sionisme de Dieu

   
Mazmet 2011

 

 Civisme et politique 

vus du point de vue biblique

à la lumière de Jésus 

et de son évangile.



11 accélération de l'histoire

13 Voici l'homme

15-devoir de désobeissance

16 Jesus notre seul avenir

17-BABEL orgueil des hommes

18-92ans evolution

19 Dieu-la religion-l'Eglise

20-vive l'Apocalypse-accueil.

21-accueil-l'imminence de la fin

22-conduite-a-adopter

23accueil-harmaguedon.

24000-accueil-jerusalem.









- Voici, en dix tableaux,
le monde re-créé
,
 une fois finis et le Diable et la Mort  et le mal et l'Enfer et " Harmagedon" et le " Millenium"...:
décrivant  l'avenir, le déroulement de l'Histoire, et le monde nouveau qui prend pour toujours la place de Babel
     DIX TABLEAUX                                              

1: Une re-Création:

" Je voyais alors un ciel nouveau et une terre nouvelle, car le premier ciel et la première terre ont disparu et la mer n'est plus..."
(Apocalypse de Jean 21. 1 )
Le dénouement de l'Histoire universelle va être la " nouvelle naissance" écologique, par la main du Créateur.

2 : Une Ville nouvelle , Jérusalem:
" Et la cité sainte, la Jérusalem nouvelle, je la vis qui descendait du ciel, d'auprès de Dieu,
 prête comme une épouse qui s'est parée pour son époux..."

( Apocalypse 21. 2 )
C'est l'habitat nouveau, pour l'humanité nouvelle.

3: Humanité nouvelle et monde neuf:
          " Je les vis descendre du ciel...." " je vis un ange qui descendait du ciel" - "
 Il me montra la cité sainte qui descendait du ciel"

(Apocalypse 10.1 - 18 1-.20. 1-  21.1et 10....)

s'ils "descendent" d'en Haut sur la terre, en-bas, ce n'est certes pas pour y remonter! C'est parce  Dieu veut que le ciel vienne sur terre et en fasse un monde neuf, pour le bonheur perpétuel d'un genre humain transformé à  l'image de Jésus. Celui-ci, à son avènement, descendra du ciel avec une première escorte: l'immense foule des défuns qui étaient ses amis, en attente " là-haut". Une   seconde escorte les rejoindra, en bas: les amis du Roi restés vivants ce Jour-là. Ceux-là n'auront pas à mourir mais, en un clin d'oeil, ils seront " métamorphosés" et dotés de leur "corps de résurrection" par la puissance créatrice du Saint Esprit.

Tous ensemble, en cortège triomphal, après la longue épreuve, ils pourront alors fêter les noces de "l'Agneau de Dieu", jadis immolé sur une croix mais maintenant éternellement victorieux de ce monde et de ses abîmes de perversité ( symbolisé par " la mer", qui " n'existera plus". ( voir: 1 Théssalonicien 4. 13 à 18 )

4: Un nouveau domicile de Dieu:
" Et j'entendis, venant du trône céleste, une puissante voix disant: " Voici la demeure de Dieu avec les hommes.
 Il habitera avec eux. Ils seront ses peuples et lui sera " Emmanuel
"
 ( ce qui signifie: Dieu avec nous
: Esaïe 7. 14- Matthieu1. 23- Zacharie 8. 23 )
Il essuiera toute larme de leurs yeux. La mort  ne sera plus.
 Il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni souffrance, car le monde ancien a disparu.
 " je fais toutes choses nouvelles" dit Celui qui siège sur le trône."

( Apocalypse 21. 3 à 5 )
Ce que le Créateur crée alors, lui seul, bien sûr, a le pouvoir de le créer: de nouveaux modes d'existence pour rendre possible une vie immortelle, un temps nouveau et un espace différent, la persistance de l'identité personnelle de chaque être au sein d'une coupure radicale d'avec le passé, et surtout la capacité d'aimer librement comme Jésus aime; encore plus différents les uns des autres que dans le monde actuel!.... et c...et c....( Le père restera invisible ( Colossiens1. 15). Le Fils sera visible mais " tel Fils, tel Père"!

5 : Nous verrons Jésus, tous.
"Le trône de Dieu et de " l'Agneau" sera dans la Cité. Ses serviteurs verront son visage et lui rendront leur culte...
Mais pas de Temple dans cette Cité car son Temple, c'est le Seigneur, le Dieu tout-puissant, ainsi que l'Agneau.
Pas besoin d'éclairage car la gloire de Dieu l'illumine et son flambeau, c'est l'Agneau.

(  Apocalypse 22. 3-4 et 21. 22- 23 )

Ah là! Le symbolisme nous dépasse, avec cette étrange accumulation de symboles défiants l'imagination, et pourtant si éloquents, si significatifs de ce " Paradis", exact contraire de Babel. 
J'en retiens particulièrement ceci, incompréhensible pour un Dieu: dans son Royaume il n'y aura pas de Temple! Pas de trace de Sanctuaires avec des autels, des tabernacles, des luminaires, des dorures, un clergé en robes noires ou pourpre, pas de clochers ni de minarets!
Incroyable mais vrai: Dieu est laïque, comme tous ses enfants! Et il est même anticlérical, ayant en horreur la distinction entre un "clergé" et un " laïcat"!
C'est que l'avènement de son Fils a détruit d'un seul coup tous les Pouvoirs religieux, ecclésiastiques et idéologiques, tout comme il a détruit, pour toujours, tous les Pouvoirs politiques, militaires et financiers de ce monde actuel.
A leur place, c'est Jésus qui, en quelque sorte, a absorbé en sa seule personne tout le Religieux et tout le Politique de la terre, en remplaçant le mouvement ascendant vers le sommet de la Tour ( orgueil et prétention) par le mouvement descendant vers l'ici-bas ( abaissement et humilité).
Aussi, dans son Royaume, est-ce désormais le règne de l'amour, de la paix, de la justice: liberté, égalité, fraternité, Dieu notre Père étant " tout, en tous". - Telle est la réalité que nous attendons.
Mais en attendant ce jour c'est...

6: la lutte finale:    C'est le chapitre 12 de l'Apocalypse de Jean qui nous en parle, suivi de 13 à 20.

" Un grand signe apparut dans le ciel: une femme vétue de soleil, la lune sous ses pieds
et, sur la tête, une couronne de douze étoiles..."

(Apocalypse 12.1) -  (12 est le chiffre désignant Israël ( 12 patriarches, douze tribus, 12 apôtres )

Cette femme est la figure emblématique de Sion, de la Jérusalem de Dieu et de son Messie, Jésus. Symbole de Sion, comme "Marianne", dans nos mairies, est le symbole de la République française.

                                      " Elle était enceinte et elle criait, dans les douleurs de l'accouchement..."

Cette figure féminine représente Israëlque, si souvent, les prophètes ont présenté comme l'épouse du Seigneur Dieu ( par exemple: Osée3.) Or, le peuple élu tout entier est couramment identifié à Jérusalem, la Ville élue. Jérusalem-Sion est donc, elle aussi, l'épouse de Dieu. (Cette femme ne représente pas Marie ni Eve ni l'Eglise. Méfions-nous de l'antisémitisme latent!)
Il n'est donc pas étonnant que le psaume 87 dise que Sion  est la mère du Messie; roi d'Israël et souverain des nations, selon un autre psaume prophétique, le psaume 2 :
" Contre tous les rois de la terre, ligués contre lui, le Seigneur Dieu décrète:
 " Moi j'ai sacré mon roi sur Sion, ma montagne sainte".

et le Roi-Messie dit: " le Seigneur m'a dit: " tu es mon fils. Moi je t'ai engendré aujourd'hui...
 Je te donne les nations en héritage, en propriété les extrémités de la terre.

( Psaume 2)

Jésus a donc été " engendré" par Celui qui se proclame son "Père" ( non biologique, bien sûr!). Et, spirituellement Sion est son lieu de " naissance" et le lieu où se dresse son trône royal.
C'est donc là que le drame du salut mondial s'est joué, se joue et se jouera. Et cela n'est pas de "l'imagerie apocalyptique": c'est la réalité, c'est l'Histoire, c'est la géopolitique, telles que Dieu les faits.

7: L'adversaire, l'anti-christ:

" Alors  un autre signe apparut dans le ciel: un dragon rouge-feu... il se posta devant la femme qui allait accoucher,
afin de dévorer l'enfant dès sa naissance.

Elle mit au monde un fils, un enfant mâle. C'est lui qui gouvernera toutes les nations...."
( Apopcalypse 12. 1 à 6)

Les deux adversaires sont face à face: le dragon, dont la couleur "pourpre" évoque le Pouvoir, et le  nouveau-né, dans sa faiblesse. L'antagonisme est total. C'est une lutte à mort qui va avoir lieu. L'un des deux doit être anéanti.

8:              Le dragon représente cette réalité "supra-humaine" invisible qu'on nomme "Satan", "Diable","Séducteur","Prince de ce monde", ce "Serpent" rusé qui a vaincu l'être humain dès l'origine ( Genèse 3 ). 
On comprend que cet inspirateur de toutes les "Babels" de l'Histoire soit "l'Anti-Christ" en chef, l'ennemi N° 1 du vrai Christ. Celui-ci, descendant d'Adam et Eve, est prophétisé comme devant " écraser la tête du serpent" ( Jean 8.44) et tuer cet Ennemi qui est meurtrier dès le commencement" ( Génèse 3- apocalypse 20.10). Alors?.....

9 :....   Trop tard pour le Malin! Il n'est pas un Dieu et le Dieu vivant triomphe de lui. Il l'arrête,
mais il ne le détruit pas tout de suite:

" Mais l'enfant fut enlevé auprès de Dieu et de son trône. Alors la femme s'enfuit au désert
 où Dieu lui a fait préparer une place
pour qu'elle soit nourrie...
Le grand dragon fut précipité sur la terre et se lança alors à la poursuite de la femme . ( en vain).
Alors il se retourna,
dans sa fureur, contre les autres descendants de la femme:
ceux qui observent les commandements de Dieu et gardent le témoignage de Jésus."

( Apocalypse 12.5 et s...)

En  une impressionnante synthèse voilà donc résumé en quelques lignes tous les éléments de la Bonne Nouvelle: résurrection et ascension de Jésus; début de ces "derniers temps" au long desquels Jérusalem est " foulée au pied par les nations" ( Luc 21. 24 ) Israël, dispersé dans le monde entier, y est non seulement gardé malgré d'incessantes persécutions mais aussi utilisé par son Messie pour que " la Bonne Nouvelle du Royaume soit proclamée dans le monde entier et qu'arrive alors la fin -le Dénouement" ( Matthieu 24. 14)
En même temps que cette " évangélisation mondiale" s'effectue le recrutement  de ceux qui témoignent de Jésus. C'est ce que, en d'autres termes, l'apôtre paul dit: "le Christ  ( notre frère aîné) est le premier-né d'une multitude de frères".
Nous sommes donc, nous, frères et soeurs du Messie d'Israël, les enfants de Jérusalem et les fils adoptifs d'Israël
( Romains 8. 29 ) Sion est notre Mère.

10 : L'anéantissement de Satan et de la mort:

" Le  Diable fut précipité dans le lac de feu et de soufre, auprès de la Bête et du faux Prophète...
le lac de feu, c'est la seconde mort.

(Apocalypse 20. 10 et 14)

La "seconde mort" est une façon de dire l'anéantissement, le retour définitif au néant. Au contraire, la " première mort" est une mort qui n'est pas définitive, qui peut être suivie d'une résurrection, et qui est relative. Jésus en parle lorsqu'il nous dit: "Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort". ( Jean 11. 25-26 )

Mais de quoi s'agit-il lorsque ce tableau final fait soudain mention de " la Bête" et du " Faux Prophète"? On le comprend bien lorsque, poursuivant la lecture de l'Apocalypse, le chapitre 13 et les suivants nous apportent le sens de ces symboles. Voici, en bref, ce que ceux-ci représentent:

- Le Diable est le Monstre bestial N° 1, l'invisible inspirateur.
- Mais il a 2 " incarnations" bien visibles, ses lieutenants et vassaux.
- La 1° de ces deux bêtes est  est le "bras armé" du diable. Ce sont tous les Pouvoirs politiques qui gouvernent les nations de la terre.
- La 2° bête, par sa parole, accrédite les actes de la 1° bête. Elle représente tous les Pouvoirs religieux, idéologiques ou médiatiques.

" Nous, nous prêchons un Messie crucifié, scandale pour les Juifs, folie pour les non-Juifs.
 Pourtant c'est une vraie sagesse que nous enseignons!
Mais cette sagesse n'est pas de ce monde.  Aucun des dirigeants de ce monde ne l'a connue.
 Car s'ils l'avaient connue, ils n'auraient pas crucifié le Seigneur de gloire!...

Mais en réalité, Christ est ressuscité!
 Ceux qui lui appartiennent ressusciteront lors de sa Venue.
 Ensuite viendra la Fin,
 lorsque Christ remettra le Royaume a Dieu le Père, après avoir détruit toute Domination,
 toute Autorité et toute puissance.

Le dernier ennemi qui sera détruit, c'est la Mort."
Rendons grâce à Dieu qui nous donne la victoire par Jésus, le Christ, notre Seigneur!"
( 1 Corinthiens 1,2 et chapitre 15)

Suite:  Invitation: conclusion

 

Georges SIGUIER  1920--2016
 (Pasteur, Église réformée de France)  


 

 AUTRES SITES

biblethora
civisme.politique
Coran Islams
La fin du monde
Religions