CIVISME ET POLITIQUE

Le civisme du Chrétien


Civisme et politique 

vus du point de vue biblique

 à la lumière de Jésus 

et de son évangile




11 accélération de l'histoire

13 Voici l'homme

15-devoir de désobeissance

16 Jesus notre seul avenir

17-BABEL orgueil des hommes

18-92ans evolution

19 Dieu-la religion-l'Eglise

21-accueil-l'imminence de la fin

22-conduite-a-adopter

23accueil-harmaguedon.

24000-accueil-jerusalem.


Le civisme du Chrétien

4000 Accueil

4005 Introduction

4010 Préalable. Préliminaires.

4020: Je ne peux pas dire ce que je dois dire.

4030: Délimitations, distinctions et définitions:

.. 4040: La prière du Seigneur.

4100: La singularité du civisme chrétien.

4200: Le civisme prescrit par Jésus.

4210: l'imitation de Dieu.

4220: La radicalisation de la loi.

4230: Les deux lignes rouges.

4240:Qui est mon prochain.

4300:Le civisme pratiqué par les chrétiens

4315: l'amour fraternité.

4320: l'amour de la pauvreté.

4325: l'amour non-violent.

4330: non-violence militante.

4340: entre compromis et compromission.

4345: soumission..


 

   Le civisme pratiqué par les chrétiens

Continuité ou rupture entre le christ et les premiers chrétiens ? 

 La dérive de l'Église

 vers cette apostasie qu'est le système idéologique de " chrétienté" a peut-être là une de ses origines.... à moins que ce soit la chrétienté bien implanté qui ait revu " à la baisse" , pour se justifier bibliquement, ce chapitre 13 de la lettre aux romains. Un ami pasteur m'écrit: " selon Romains 13, l'État porte le glaive pour punir le violent; autrement ce serait déjà la criminalité organisée ! Quoique, l'État nazi en Allemagne ? ! . Bien sûr la police et la justice arrêtent et jugent les assassins, les voleurs et autres délinquants. Et c'est l'État qui dépense l'argent collectif pour l'éducation, la santé, les transports, les routes etc... C'est précisément sous cet angle que Paul montre les choses aux chrétiens de Rome. 

Mais   qui peut ignorer qu'en même temps l'État, tout État, est violent, et même violent par nature, par essence, du fait même qu'il a et qu'il utilise la force violente des armes.... et que Dieu lui-même ( provisoirement ) l'y autorise ? Et le citoyen français donne bien mandat à ses gouvernants d'assurer avant tout la puissance, la sécurité et la défense nationales par la violence meurtrière et même la force de dissuasion nucléaire.

Comment fermer les yeux sur le fait historique que la nation française, telle qu'elle existe aujourd'hui, ne s'est construite politiquement que par la force brutale des armes, des annexions, des conquêtes, de l'impérialisme, du colonialisme ou de mariages royaux forcés.... depuis Clovis jusqu'à notre 5° République actuelle ? Il en est ainsi de tous les Pouvoirs politico-militaires en ce monde.

Il nous faut donc abandonner notre doctrine biblique traditionnelle selon laquelle il n'y aurait pas de contradiction ni d'incompatibilité entre la politique du Messie Jésus et la politique des Pouvoirs de ce monde. En réalité il y a une lutte à mort entre ces deux Souverainetés, celle de " César" et celle de Jésus. C'est ce que nous dit l'Apocalypse de Jean en nous désignant comme diaboliques et anti-christiques les "Puissances" qui règnent sur les peuples de la terre... Et Paul de son coté, ne dit pas autre chose. 

Les chrétiens d'aujourd'hui se mettent donc dans le camp de l'Anti-christ ( déjà là et à l'oeuvre depuis longtemps ! ) lorsqu'ils désobéissent au sermon sur la montagne pour remettre en oeuvre la loi du Talion, dans la sphère du politique comme dans le domaine de la vie privée.

 

" Les chefs des nations les dominent" dit le Seigneur. Mais il précise: " Il n'en va pas de même parmi vous, mes disciples."

 Tel est le devoir civique du chrétien.

 Il y a donc continuité entre le civisme prêché par Jésus, le Prophète du Règne du Seigneur Dieu, et le civisme enseigné par les apôtres de Jésus et leurs successeurs immédiats, au premier siècle. 

Par contre la discontinuité et la contradiction entre cette théologie fondatrice et la théologie morale des magistères ecclésiastiques ( depuis le Moyen Âge jusqu'à nos jours ) du " christianisme", cette contradiction et cette rupture sont flagrante et sautent aux yeux. C'est toujours le règne des confusions, des amalgames, des " alliages impossibles", des trahisons de l'Évangile: " Vous avez profané mon Nom au milieu des nations ! " dit le Seigneur. Une révision déchirante s'impose.

Citations:

les grands de ce monde.

" Les géants étaient sur la terre en ces jours-là" ( Genèse 6.).... Les " grands" de l'histoire mondiale en sont les descendants. L'essence de la " grandeur" reste identique à elle-même. C'est à juste titre qu'on désigne les grands hommes comme démoniaques. La grandeur est un produit démoniaque."

L'ordre dans le désordre

" Qui aura versé le sang de l'homme, par l'homme son sang sera versé." ( Genèse 9. )

"à la puissance meurtrière de l'homme une force plus grande doit être opposée. Voici ce que fait Dieu: il charge les autres hommes de tuer le meurtrier.... Le céleste Juge place parmi les hommes une puissance prépondérante: l'autorité ( " exousia ") qui, servante de Dieu ne porte pas en vain l'épée ( Romains 13 ). Du droit de vengeance du sang de chaque compagnon jusqu'à la souveraineté d'un l'Empereur, cette autorité revêt maintes formes....Mais, finalement, Dieu supprimera ces ordres quand viendra son Royaume. Mais dés avant cette fin dernière, Dieu peut dire à son peuple quitte ta patrie pour ma cité.... "

( W. Vischer " la loi ou les 5 livres de Moïse " pages 127 et 135 )
 

Suite

 

Georges SIGUIER  1920--2016
 (Pasteur, Église réformée de France)  


 

 AUTRES SITES

biblethora
civisme.politique
Coran Islams
La fin du monde
Religions