CIVISME ET POLITIQUE
La politique

Le Monde, Israël, L'Église.

 
Civisme et politique 

vus du point de vue biblique

 à la lumière de Jésus 

et de son évangile




11 accélération de l'histoire

13 Voici l'homme

15-devoir de désobeissance

16 Jesus notre seul avenir

17-BABEL orgueil des hommes

18-92ans evolution

19 Dieu-la religion-l'Eglise

21-accueil-l'imminence de la fin

22-conduite-a-adopter

23accueil-harmaguedon.

24000-accueil-jerusalem.


5 monde-israel-eglise

5010 : Introduction.

5020 : Le Politique, la politique.

5030 : Le monde, Israël, l'Eglise.

5100: Le monde et sa politique.

5110 : Grandeur et horreur des politiques.

5120 : Nuit de l'histoire humaine.

5130 : Pessimistes,optimistes.

5140 : Médiation.

5141 : Médiation suite n°2

5150 : Caïn, meurtre fondateur.

5200 : Israël et sa politique.

5220 : L'aveuglement.

5240 : Echec et colère de Dieu. En faveur d'Israël.

5260 : En faveur de tous.

5270 : Dieu est Juif .

5300 : Israël contre Dieu.

 

 Le sionisme: chute d'Israël dans la politique.
Il ne s'agit pas ici " du " politique, un des lieux de la vie où se déroule toute existence humaine, nécessairement, mais de " la" politique.

Le sionisme actuel jugé par l'Evangile de Jésus: sera-ce un jugement positif ? sera-ce un jugement négatif ? C'est du Seigneur Jésus, le Messie d'Israël que nous attendons la réponse. Seule sa Parole peut nous donner cette réponse.

Ne perdons pas de vue l'Antinomie c'est à dire ce que l'Evangile de la croix, depuis la résurrection et le " premier avènement " du crucifié, affirme sans ambiguïté: Il y a antinomie et incompatibilité entre la politique du " roi des juifs" et toute la politique des Pouvoirs politico- militaires de ce monde y compris, par conséquent, la politique de l'État sioniste juif actuel.

Le tableau ci-dessous veut mettre en évidence cette contradiction et cet antagonisme:

 

Politique du Messie Jésus
- Amour des ennemis.

- Renoncement à la légitime défense.

- Abandon de la loi du talion.

- Renoncement au droit à la vie et à la propriété. Dieu seul a " le droit de."...

- Condamnation du meurtre même " légitime".

- Refus du Pouvoir dominateur et de la Puissance.

 

Refus du caractère sacré de la " Patrie", de la "Nation", du " Temple", de le " Religion" établie........Yahvé seul est " saint".

- le Seigneur seul est Roi.

Politique de l'État sioniste
-Non amour des ennemis.

- Affirmation du droit à la légitime défense.

- Affirmation de la loi du Talion.

- Primauté du droit de vivre et affirmation du droit de propriété sur la " terre sainte".

- Affirmation du droit de tuer par " raison d'État".

- Volonté de Puissance et mise en oeuvre du principe que " la fin justifie les moyens".

- Idéologie et éthique sacralisant le " Peuple élu", la " Religion des pères", la " Nation juive"..... Religion civile.

 

- " Nous n'avons pas d'autre roi que César"! ( Jean 19. 15 )

Politique du Messie Jésus
Politique de l'État sioniste.

A cause de cette antinomie entre la Loi de Dieu et la Loi des hommes ( la loi de l'État sioniste étant en tout point semblable à la loi de tout État du monde des nations ), à cause de cette radicale incompatibilité entre l'idéologie politico-religieuse de l'État hébreu actuel et le " régime théocratique" du " Royaume de Dieu, de cette Cité nouvelle et de ce monde inédit fondé par le Messie Jésus, à cause de cette " folie" de Dieu, je maintiens le titre de ce paragraphe: le " Sionisme" est et demeure une chute, un" péché originel" de l'Israël contemporain: La chute du peuple saint dans le service impie de " César" et de sa " Babylone".

 

 

Suite

 

 
 

Georges SIGUIER  1920--2016
 (Pasteur, Église réformée de France)  


 

 AUTRES SITES

biblethora
civisme.politique
Coran Islams
La fin du monde
Religions