CIVISME ET POLITIQUE

LA CHRÉTIENTÉ

PERVERSION DE L'ÉGLISE

 

 

Civisme et politique 

vus du point de vue biblique

 à la lumière de Jésus 

et de son évangile



11 accélération de l'histoire

13 Voici l'homme

15-devoir de désobeissance

16 Jesus notre seul avenir

17-BABEL orgueil des hommes

18-92ans evolution

19 Dieu-la religion-l'Eglise

20-vive l'Apocalypse-accueil.

21-accueil-l'imminence de la fin

22-conduite-a-adopter

23accueil-harmaguedon.

24000-accueil-jerusalem.


6 La chrétienté, perversion de l'Eglise

6110.D'une théocratie à l'autre.

6120 .Un anarchisme théocratique: renoncer au Pouvoir.

6130 .Qu'est-ce que la " Chrétienté"

? 6140 .Un christianisme qui engendre la violence.

6150 .Sans discontinuer.

6210 .Constantin le Grand: l'Empire chrétien.

6220 . De Constantin à Clovis

6230 .G.W. Busch et la guerre juste.

6240 .Du 4° au 21° siècle. Croisades

6245 . Résister

6300. Aux racines spirituelles du mal

6310 -1- La dérive théologique.

6315 . De l'évangile aux dogmes

6316 . Controverses doctrinales

6321- 2- La dérive vers la " religion" : le sacré!

6325 . La dérive religieuse vers la " Chrétienté"

6330 - 3- La dérive politique.

6332 - Le paganisme a envahi l'Eglise

6410 - Que penser?

6420 - Que faire ?

6510 - Conclusion

6511 - Poésies

 

 

La dérive théologique. 
Dés le 2° siècle s'est opérée peu à peu une déformation très grave:

Les penseurs chrétiens, sans s'en rendre compte, ont glissé de l'Evangile politique et eschatologique du juif Jésus à des définitions dogmatiques et à de la théologie religieuse et intemporelle.

On a ainsi ouvert la voie à l'amalgame entre le Dieu d'Israël, saint et unique souverain, et les " Pères Tout-puissants" ( Zeus, Jupiter, le " soleil invincible" cher à Constantin...) des religions naturelles aux païens.

De l'Evangile aux dogmes.

Les évolutions malencontreuses qui, en quelques siècles, ont subrepticement fait passer de l'Evangile apostolique aux dogmes ecclésiastiques se sont faites trés lentement. Il n'est donc pas facile de voir comment ont eu lieu des dérives qui étaient presque imperceptibles et des oublis ou déplacements dont on ne pouvait avoir conscience sur le moment.

Je propose donc de faire un saut historique de quelques siècles, du 1° au 4 ° et au 5°, pour tenter de découvrir quelques dérives et certaines déformations théologiques qui s'installent dans la grande Eglise-pagano-chrétienne triomphante.... et qui auront la vie dure.

A cet effet nous allons relire non seulement le Credo (signifie: je crois) nommé le "symbole des apôtres" ( formule par laquelle l'Eglise résume sa foi ) mais aussi et surtout le Credo ultérieur qu'on appelle " le symbole de Nicée-Constantinople".

Ce sont les plus vénérables et les plus contraignantes des Confessions de Foi. Et elles sont récitées, donc parfaitement connues, depuis toujours par les fidèles de toutes les Eglises. Ainsi chaque fidèle, à la messe ou au culte, parle et agit en théologien... trés souvent sans chercher à comprendre ( surtout si le latin est remis en usage !)

Voici ces textes:

Symbole des Apôtres

Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre.
Et en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort , a été enseveli, est descendu aux enfers.
Le troisième jour est ressuscité des morts, est monté aux cieux.est assis à la droite de Dieu, le Père tout-puissant d'où il viendra juger les vivants et les morts.

Je crois en l'Esprit-Saint ; à la sainte Eglise catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. Amen.

Gloire à Dieu ( liturgie de la messe catholique)

Gloire à Dieu, au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu'il aime.

Nous te louons, nous te bénissons, nous t'adorons, nous te glorifions, nous te rendons grâce, pour ton immense gloire, Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout puissant.

Seigneur, Fils unique, Jésus Christ, Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père; toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous; toi qui enlève le péché du monde, reçois notre prière; toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

Car toi seul est saint, toi seul est Seigneur, toi seul es le Très-Haut: Jésus Christ, avec le Saint Esprit dans la gloire de Dieu le Père.  Amen.

 Le symbole de Nicée-Constantinople

Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre,de l'univers visibles et invisibles ; Je crois en un seul Seigneur Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles, Il est Dieu , né de Dieu, lumière, née de la Lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu,engendré, non créé, de même nature que le Père; par lui tout a été fait. Pour nous, les hommes, et pour notre salut, il descendit du ciel; par le Saint-Esprit il a pris chair de la Vierge Marie, et s'est fait homme .
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate ; il souffrit sa passion et fut mis au tombeau ; Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Ecritures, et il monta au ciel Il est assis à la droite du Père, il reviendra en gloire juger les vivants et les morts, et son règne n'aura pas de fin ;

Je cois en l'Esprit-Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie; Il procède du Père et du Fils ; avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire.il a parlé par les prophètes ;

Je crois en l' Eglise, une, sainte, catholique et apostolique. Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.

J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir. Amen.

Credo ( texte latin)

 Credo in unum Deum, Patrem omnipotentem, factorem coeli et terroe, visibilium omnium et invisibilium.

Et in unum Dominum, Jesum Christum, Filium Dei unigenitum. Et ex patre natum ante omnia soecula. 

Deum de Deo, lumen de lumine, Deum verum de Deo vero. Genitum non factum, consubstantialem Patri, per quem omnia facta sunt.

Qui propter nos homines, et propter nostram salutem, descendit de coelis. Et incarnatus est de Spiritu Sancto ex Maria Virgine, et homo factus est. Crucifixus etiam pro nobis sub Pontio Pilato, passus, et sepultus est. Et resurexit tertia die, secundum scripturas.

Et ascendit in coelum, sedet ad dexteram Patris. Et iterum venturus est cum gloria judicare vivos et mortuos; cujus regni non erit finis.

Et in Spiritum Sanctum, Dominum, et vivificantem: qui ex Patre Filioque procedit; Qui cum Patre et Filio simul adoratur et conglorificatur: qui locutus est per Prophetas. Et unam sanctam catholicam et apostolicam Ecclesiam.

Confiteor unum batisma in remissionem peccatorum. Et expecto resurrectionem mortuorum, et vitam venturi soeculi. 

Amen.  
Suite

 

Georges SIGUIER  1920--2016
 (Pasteur, Église réformée de France)  


 

 AUTRES SITES

biblethora
civisme.politique
Coran Islams
La fin du monde
Religions