CIVISME ET POLITIQUE

QUEL CIVISME PRATIQUER?

PRATIQUER L'IMPOSSIBLE.

 
Civisme et politique 

vus du point de vue biblique

 à la lumière de Jésus 

et de son évangile



11 accélération de l'histoire

13 Voici l'homme

15-devoir de désobeissance

16 Jesus notre seul avenir

17-BABEL orgueil des hommes

18-92ans evolution

19 Dieu-la religion-l'Eglise

20-vive l'Apocalypse-accueil.

21-accueil-l'imminence de la fin

22-conduite-a-adopter

23accueil-harmaguedon.

24000-accueil-jerusalem.


Pratiquer l'impossible

8110 Préliminaires. 

8200 : Un chemin impossible.

8300: doit on changer de civisme?

8310: les lignes rouges.

8400 : objections.

8500: engagements.

8600 : pratiquer.   

 

 

 

 

APPEL A PRATIQUER L'IMPOSSIBLE
  

Brève instruction civique n° 9:

" Pourquoi me dites-vous " Seigneur ! Seigneur !" et ne faites-vous pas ce que je vous dis? "

( Évangile de Luc 6. 46 )

ANARCHISME THÉOCRATIQUE

Pour définir cet " impossible" civisme que le chrétien doit pratiquer, je le résumerai par ces deux mots à ne jamais séparer l'un de l'autre:

Théocratique, parce qu'il est l'obéissance à la politique souveraine du Dieu maître de l'Histoire du monde. Cette politique du Seigneur d'Israël est celle-ci:" Dans la mesure où la disparition du Pouvoir politique est promise exclusivement dans la Jérusalem céleste, cela veut dire que le Pouvoir politique subsistera au contraire, sur la terre, jusqu'à la fin" nous dit Jacques Ellul.

Anarchisme, parce que le chrétien doit, tout comme son Dieu, porter jugement et désapprobation contre ces mêmes Puissances qui, par nature, sont antichristiques puisqu'elles ont crucifié le Christ de Dieu et continuent, en permanence de le faire.

 Le modèle civique du disciple de Jésus ne sera donc que Jésus lui-même, cet " anarchiste qui est le seul à avoir réussi" ( par sa résurrection et son ascension au " trône divin ".)

C'est par cette éthique de conformité au Christ par la foi obéissante que le chrétien sera non-conformiste par rapport à tous les autres civismes, humanistes ou religieux.

Permettons-nous ici d'utiliser le mot " ambivalence"( caractère de quelque chose qui a deux aspect contradictoires au premier abord):

1/ D'une part Le chrétien doit être soumis aux Autorités et obéissant a leurs lois, quels que soient par ailleurs les régimes politiques et leurs fondements idéologiques. Et quelles que soient les croyances personnelles et les qualités ou défauts des dirigeants qui sont " au sommet" de l'État. 

Sauf, bien sûr, s'ils veulent forcer le chrétien à trahir son Maître ! C'est l'enseignement des apôtres ( Romains 13 et c....)

2/ d'autre part ( et ceci est très" anarchiste" par rapport au " théologiquement correct" des Églises !), le chrétien n'a pas vocation à exercer lui-même le Pouvoir politique ni à être personnellement ce " magistrat qui détient et utilise l'épée justicière". Il faut qu'il laisse cette place aux autres. Il le doit, car sa citoyenneté est ancrée " là-haut, là où déjà siège et gouverne le Messie Sauveur". Il ne peut être au service direct de la "Raison d'État" , ni de la " Puissance publique" qui ne saurait gouverner et dominer les hommes sans la force de l'Argent, du Mensonge, des Armées et de la mise à mort des ennemis à "dissuader".

"SEIGNEUR ! FINIS-EN VITE !"

C'est par cette prière à notre Père des cieux que je termine ce texte, car le Père seul va donner ordre à ses anges de faire retentir la dernière trompette

Père ! Oh, qu'on en finisse, finis-en vite maintenant avec cette histoire de péché, de folie, de chaos, de cris, de sang et de larmes ! Ce monde n'en peut plus ! Ah , que vite ton Règne arrive par le dévoilement, par l'apocalypse du Sauveur du monde ! Préserve-nous de la tentation de prêter main forte en cherchant à réaliser nous-mêmes ton Royaume sur cette terre. Oui, nous voulons te laisser faire et agir toi-même, toi seul Mais alors, Seigneur fais-le vite, oui très vite maintenant!"

Le soir de son arrestation, à la fin du dernier repas pris avec ses disciples, au moment de la désignation du traître, ( l'un des douze apôtres), Jésus dit à Judas Iscariote: "Ce que tu as à faire, fais-le vite !" Or au moment où Judas prenait le morceau de pain donné par Jésus, Satan était " entré en Judas": " Fais vite, Judas ! " ( Jean 13. 27 ).

Effectivement, ce fut vite fait: cette nuit là, Judas guida les soldats pour identifier Jésus, au jardin des oliviers. Arrêté, jugé, livré aux romains, torturé, Jésus était exécuté et enseveli le lendemain.... C'est allé très vite. Très vite aussi intervint la réaction de Dieu: le surlendemain le tombeau était trouvé vide !

Dieu avait laissé faire; mais il avait fait en sorte que tout soit fini vite, très vite, y compris l'agonie de Jésus sur la croix.

De même, ne pouvons-nous pas prier notre Père ( je le fais aujourd'hui 11 novembre ! ) que, s'il juge bon de laisser agir, un peu de temps encore, les forces déchaînées du Diable, il veuille bien forcer les puissances diaboliques à faire vite leur horrible besogne ? Si ! nous le pouvons. Car notre Père entend et prend au sérieux le cri d'espérance de ses enfants. Il n'est nullement lié par une date inscrite d'avance sur son agenda et à laquelle il serait tenu. Il est libre. Libre d'abréger le temps qui passera jusqu'à la " Descente des cieux". de son Messie en Sauveur du monde. Libre d'agir de telle sorte que tout aille très vite désormais, pour qu'un terme définitif soit mis à l'affreuse Nuit de ce monde et que, pour toujours, brille sur une terre rénovée, le " Soleil de justice" qui se nomme Jésus.

FRÈRES CHRÉTIENS?

C'est d'abord à vous que je m'adresse pour conclure ces pages. Ceci est l'appel et l'exhortation que je m'adresse en même temps à moi-même:

REPENTONS-NOUS!

Repentons- nous de notre civisme habituel et actuel: Il contrarie le Seigneur ! Repentons--nous de ce civisme trop humain et trop charnel qui attriste l'Esprit Saint ! Ce civisme-là est un grave incivisme par rapport a Ce monde nouveau qui vient, le Royaume de l'amour, de la sainteté et de la justice.

Repentons-nous en regardant à Jésus et à son comportement pratique dans la cité humaine !

Pas plus tard, mais tout de suite, face à l'urgence créée, chaque jour un peu plus, par la proximité de l'Avènement promis. Pas en paroles mais par des actes; pas en doctrines mais en morale, mise en oeuvre et pratiquée grâce à l'Esprit Saint; pas par des gestes symboliques vains mais par de douloureux désengagements et par de courageux engagements. Et si vous n'êtes pas convertis à Jésus pour lui appartenir,

CONVERTISSEZ-VOUS !
 "A l'assemblée qui est à Ephèse:

" J'ai contre toi que tu as abandonné ta ferveur du début. Souviens-toi donc d'où tu est tombée ! Repens-toi et reviens à ta conduite d'autrefois" !

( Apocalypse 2. 4 et 5 )

" A l'assemblée de Laodicée:

" Parce que tu es tiède, ni froid ni bouillant, je vais te vomir de ma bouche. 

Parce que tu dis: je suis riche, je n'ai besoin de rien, et que tu ne sais pas que tu es misérable, pitoyable, aveugle et nu ... Reperds-toi!

( Apocalypse 3. 16 à 22 )

INVITATION AMICALE

Le mot  de la fin sera une invitation amicale à tous mes amis et proche qui disent ne pas croire en Jésus et à son Évangile. Proposition, offre, invitation, encouragement... sans aucune pression, sans aucun reproche, sans aucune menace au nom d'un Jésus justicier ( qui n'existe pas ! ): le vrai Jésus pardonne et sauve.

A eux tous je dis seulement:

" CROYEZ EN JÉSUS !"

C'est à dire fiez-vous à lui; confiez-lui votre vie; remettez-lui votre passé, votre avenir et votre présent; parlez-lui; écoutez ses paroles et déclarez-vous ouvertement pour lui. Bref, devenez son disciple, son ami, son compagnon de route.

Vous l'avez compris: je ne vous dis pas " soyez protestants !" ni " soyez catholiques ! " ni " soyez évangéliques ! ". Peut-être, d'ailleurs l'êtes-vous déjà !! Ce ne sont pas de telles appartenances qui sauvent l'individu ou l'humanité. Je vous encourage simplement à croire: Fiez-vous à Jésus.

" CROYEZ EN JÉSUS ! "

"Voici ! il vient au milieu des nuées ( il arrive, il descend d'en haut, de Dieu) et tout oeil le verra, et ceux même qui l'ont transpercé: toutes les tribus de la terre mènerons le deuil à cause de Lui"

( Apocalypse 1.7 )

" Gens du monde entier, acclamez le Seigneur ! Avec enthousiasme poussez des cris de joie car il vient pour régner sur la terre selon sa justice !

( Psaume 98 )

  

Georges SIGUIER  1920--2016
 (Pasteur, Église réformée de France)  


 

 AUTRES SITES

biblethora
civisme.politique
Coran Islams
La fin du monde
Religions